Ibn Ajiba

De la Providence

Qu’est-ce que le Destin ? C’est que l’être humain ne possède rien de lui-même. C’est un mystère que nul ne peut percer et que Dieu ne dévoile qu’à ceux qu’Il a illuminés et instruits de Sa science.
Ahmad ibn Idrîs al-Fâsî al-Hasanî

 

Ce texte, au contenu intemporel et d’une actualité brûlante, offre les enseignements d’un sage musulman sur le sens du Destin et la Providence en période d’épidémie. Bien que succinct, ce volume n’en est pas moins susceptible d’éclairer les croyants, et de donner à réfléchir et à espérer à tous.

Plus qu’un exposé doctrinal sur la question épineuse du Décret divin et de la Prédestination, ce texte se présente donc avant tout comme un enseignement spirituel, une initiation à l’islam intérieur dans la plus pure tradition du soufisme, suivant la voie contemplative de la Shâdhiliyya. Mais c’est aussi un témoignage de foi vivant, un appel à la vigilance intérieure et à l’ascension du cœur, un message d’espoir nourri par la certitude de la Vie éternelle de l’Au-delà.

Le maître y affirme la prééminence de la Toute-Puissance de Dieu, inséparable de Sa Sagesse, qui se manifestent toutes deux sous le voile des apparences, y compris à travers la maladie et la mort. Il dispense ses enseignements et ses conseils, partage son expérience vécue, face à l’épidémie de la grande peste au Maroc, pour aider le croyant à se plier pleinement aux décrets de Dieu. Car Ibn Ajiba s’inquiète des maladies de l’âme, confusions et déficiences qui peuvent surgir chez le croyant dans ces moments d’épreuves, concernant en particulier l’Unicité absolue de Dieu, la foi dans le Destin, l’acceptation de la mort, la confiance en la Providence.

Pour y remédier, Ibn Ajiba préconise « l’éducation à la certitude », grâce à laquelle le croyant sera élevé progressivement de la connaissance à la contemplation, et jusqu’à la réalisation spirituelle en Dieu.

Ce texte d’Ibn Ajiba a un écho tout à fait particulier dans le contexte qui est le nôtre, encore marqué par la pandémie du coronavirus apparu à la fin de l’année 2019. Toutefois, l’actualité du texte d’Ibn Ajiba et son principal intérêt ne tiennent pas seulement aux circonstances communes entre son époque et la nôtre, c’est-à-dire celles de l’épidémie, mais dans le fait que les enseignements qu’il véhicule, dans le langage propre à la tradition islamique, sont universels, dans le double sens du terme : parce qu’ils s’adressent au cœur de chacun, et parce qu’ils visent à les orienter justement vers le Dieu Un et Unique.

Les principes exposés dans cet ouvrage se réfèrent essentiellement à l’attitude intérieure à adopter et qui est le sens même de l’islam : la soumission sereine à la Volonté divine. Ce sont ces mêmes principes que l’auteur appliqua à sa propre existence : il s’agit d’accepter le Destin qui module la vie du musulman sans négliger les précautions nécessaires, mais sans jamais attribuer à celles-ci un rôle indépendant de la Volonté divine. Cette façon de voir et d’agir ne met d’ailleurs pas à l’abri de la maladie et de la mort. Ibn Ajiba en fit la douloureuse expérience aussi bien à titre personnel que familial (lui et une partie de sa famille moururent de l’épidémie).

Comme le déclare un maître contemporain, « toute crise représente le rappel à une fin qui ne laisse pas le temps de désespérer ou de se perdre en pensées futiles, mais qui concède toujours le temps d’une invocation, d’une prière où l’on redécouvre notre propre incapacité face au mystère de la Toute-Puissance divine, et où l’on découvre la participation à la protection de Dieu qui prend soin et sauve. »

Parution : février 2023

Edition courante

Format : 12,5 x 19
Reliure : broché
64 pages

ISBN : 978-2-37650-099-5

Prix : 7,50 €

Ouvrage en pré-commande

Du même auteur

Commentaire du Coran

Parution : septembre 2022

Commentaire du Coran

Ibn Ajiba

Format 12,5 x 19
Reliure brochée
68 pages