André Juillard

André Juillard, né le 9 juin 1948 à Paris, est un des dessinateurs majeurs de la bande dessinée française. Auteur-phare de la bande dessinée historique francophone des années 1980, il se diversifie ensuite en travaillant sur le monde contemporain puis en reprenant, en 2000, Blake et Mortimer. Il a collaboré avec Yves Sente, Pierre Christin et Yann. C'est également un illustrateur très recherché pour la clarté de son trait.

Attiré par le dessin comme l'histoire, André Juillard entre après le lycée à l'ENSAD, où il suit des cours en communication visuelle. Il suit, à Vincennes en 1972-1973, les cours de dessins de Philippe Druillet, Jean-Claude Mézières et Jean Giraud (Moebius). Dès la fin de ses études, influencé par le style hérité de Gir-Moebius, il décide de se tourner vers l'illustration et la bande dessinée. En 1974, il débute une collaboration à Formule 1 en tant qu’illustrateur.

Il devient rapidement un auteur régulier de Fleurus : en 1975, il publie dans Formule 1 un western, La Longue Piste de Loup Gris, sur un scénario de Claude Verrien. Puis il adapte Roméo et Juliette avec Jacques Josselin pour Djin, hebdomadaire pour filles de Fleurus. En 1976, il entame avec Verrien sa première bande dessinée historique, Bohémond de Saint-Gilles, qui conte les aventures d'un chevalier limousin du xiiie siècle. Publié dans Formule 1 et, épisodiquement, Triolo. De 1976 à 1980, en collaboration avec Didier Convard et sur des scénarios de Jacques Josselin, il dessine également pour Djin les douze épisodes longs d'Isabelle Fantouri, médecin au service de l'Organisation mondiale de la santé. En plus de ces nombreuses planches, il réalise en 1978, avec Convard, Les Cathares, et de nombreux récits courts pour les revues de la maison.

En 1978, il passe chez Pif Gadget, où sur des scénarios de Patrick Cothias, il crée Masque rouge, une série narrant les exploits d'un voleur masqué, du temps de Louis XIII. Parallèlement, il dessine en 1980 et 1981 des monographies historiques publicitaires, ainsi que des planches pour des histoires de la Bretagne et du Portugal.

Juillard et Cothias poursuivent leur série dans Circus en s’adressant à un public adulte. Ce sont Les 7 vies de l'épervier et le succès (1982-1991).

En 1983, Juillard entame avec Jacques Martin Arno, une série d'aventure ayant pour cadre l'armée Napoléonienne. Le créateur d'Alix voit en lui le premier jeune auteur à avoir su s'ancrer dans la tradition classique tout en y apposant son originalité.

Il renouvelle la bande dessinée historique, où l'Histoire est abordée pour elle-même, comme contexte nécessaire à des histoires. Son influence sera énorme sur les auteurs de bande dessinée historique publiés par Glénat, parmi lesquels Jean-Charles Kraehn et Éric Arnoux.

Dans les années 1980, il se met à travailler de plus en plus comme illustrateur, travaillant sur des textes de RodolpheWilliam FaulknerIrène FrainDidier Daeninckx, etc. Désireux de se confronter au roman en bd, il publie en 1993 Le Cahier bleu. Les premières planches paraissent dans (À suivre). C’est son premier album sans scénariste et traitant du monde contemporain hors d'un genre codifié, il lui vaudra de nombreux prix dont, en 1996, le Grand prix de la ville d'Angoulême. Dans la même veine, il publiera en 1998, toujours chez Casterman, une fausse suite, intitulée Après la pluie.

En parallèle, il poursuit avec Cothias : Plume aux vents, série dérivée des 7 vies de l'épervier, qui paraît en quatre albums chez Dargaud de 1995 à 2002.

La carrière d'illustrateur de Juillard poursuit son envol. Il publie plusieurs portfolios et luxueux ouvrages et monographies.

En 1999, avec Yves Sente, il forme la deuxième équipe de reprise de Blake et Mortimer (après Jean Van Hamme et Ted Benoit). Sept albums paraissent entre 2000 et 2016, de La Machination Voronov au Testament de William S. qui, tous, rencontrent un énorme succès public, supérieur même à celui que connut en son temps le créateur de la série.

Au-delà de cette reprise remarquable, Juillard continue son exploration du monde contemporain en bande dessinée en publiant en 2006 Le Long Voyage de Léna sur un scénario de Pierre Christin, suivi d'un second volume en 2009, Léna et les Trois Femmes. Son travail d'illustrateur continue de susciter de nombreux ouvrages, chez Alain Beaulet mais également chez Daniel Maghen, qui publie en 2006 Entracte, une sorte de biographie par l'image. En septembre 2008, le festival BDFIL de Lausanne lui consacre une grande exposition où sont présentées plus de 250 pièces originales. Il a depuis réalisé aussi deux albums historiques ayant pour cadre le XXème siècle sur scénario de Yann dont le dernier est paru en 2018.

Très prolifique, Juillard allie un réalisme classique au croisement entre Moebius et Jacobs et un dynamisme caractéristique des meilleures œuvres. Il sait insuffler à un académisme apparent une sensibilité artistique et un dynamisme narratif propre aux grands classiques de la bande dessinée

En savoir plus

Ouvrages :

Le cahier bleu
Après la pluie
Entracte

avec Patrick Cothias
Les sept vies de l’épervier
Masque rouge
Plume aux vents

avec Jacques Martin
Arno

avec Yves Sente
Blake et Mortimer

avec Pierre Christin
Léna

avec Yann
Mezek
Double sep

Du même auteur

La Honte, 50 nuances de rouge

La Honte, 50 nuances de rouge

André Juillard, Nelly Maurel

Derniers exemplaires disponibles
Format 14 x 22, 184 pages
120 exemplaires numérotés et signés
Reliure : cartonnée avec jaquette
Parution : mai 2019

La Honte, 50 nuances de rouge

La Honte, 50 nuances de rouge

André Juillard, Nelly Maurel

Format 14 x 22
Reliure: broché avec rabats
168 pages
Parution : juin 2019

La Dame en noir

La Dame en noir

André Juillard

Sérigraphie 7 passages sur Arche 300 grammes numérotée et signée par l’auteur.
Format : 35 x 70
Tirage limité à 150 exemplaires