Yakov Rabkin

Israël et la Palestine

Rejets de l’occupation sioniste au nom de judaïsme

 

Le concept de « Terre d’Israël » fait partie des termes qui soulèvent l’enthousiasme des masses. Pourtant, il est d’origine prophétique et ne se trouve pas dans le Pentateuque qui se réfère à « Terre de Canaan », « Terre des Amoréens » ou « Terre des Hébreux ». En outre, les frontières d’Israël, dans ces sources, varient considérablement. L’idée d’un retour à la Terre d’Israël réalisé à travers des moyens politiques ne correspond point au projet de salut propre à la tradition juive.

Yakov Rabkin

 

En liaison aux événements qui ont suivi l’attaque du Hamas le 7 octobre dernier et la réplique sanglante de Tsahal, Yakov Rabkin, historien et commentateur de l’actualité d’audience internationale, réunit ici ses chroniques qui éclairent la problématique présente liée à la Palestine et à la création de l’État colonial d’Israël.

Depuis des décennies, Yakov Rabkin attire l’attention sur le danger que ce dernier fait courir à l’ensemble de la communauté juive sur la planète. Loin de la protéger, l’État d’Israël aura contribué à créer et à envenimer une situation toujours plus complexe et insoluble au fil du temps.

Dans le présent recueil, d’un petit nombre de pages mais d’une grande densité, l’auteur expose avec clarté et précision quelle était la place de la Palestine à la veille de la colonisation sioniste et rappelle comment la communauté juive a considéré à sa naissance le mouvement sioniste et ses prétentions. Il souligne en effet en quoi ce courant, plutôt qu’une défense de la tradition judaïque, s’est avéré un rejet de celle-ci en vue de la formation d’un « homme nouveau » visant à laïciser la communauté juive au détriment de sa dimension messianique et au profit d’un nationalisme hérité des idéaux modernes européens, le tout au préjudice du peuple palestinien. Il montre comment l’État sioniste s’est construit sur l’héritage européen en usant de la violence et de la force dont les événements actuels sont un choc en retour. Il rappelle au passage que l’identité juive était traditionnellement fondée sur une appartenance religieuse incluant toute race. Il analyse comment, en s’inspirant des thèses des racistes modernes au profit d’une identité raciale sans fondement scientifique, les sionistes ont favorisé un détournement de la religion au profit d’intérêts politiques et stratégiques avec toutes les confusions et les amalgames qui en ont résulté.

Il répertorie ainsi les causes qui ont été au départ de l’attaque du 7 octobre et met en parallèle le processus et la spirale actuelle avec les mythes bibliques. Son ouvrage se termine par un rappel des solutions de paix existant, malheureusement de plus en plus incertaines au fil des décennies et des exactions commises de part et d’autre par les acteurs de ce drame mis en place autrefois par les puissances occidentales anglosaxonnes.

Ce n’est pas la moindre des qualités de ce petit recueil, en se départissant de toute polémique et de tout sensationnalisme, que de permettra au lecteur de reconsidérer les racines d’un drame qui déborde désormais toujours plus de la seule aire palestinienne. On comprend en le lisant comment ce conflit pourrait cesser si on revenait aux racines judaïques de ce qu’était la notion d’Israël, désignant non une contrée géographique, mais une communauté spirituelle vers laquelle tout croyant devrait faire retour.

Parution : avril 2024

Edition courante

Format : 12,5 x 19
Reliure : broché
96 pages

ISBN : 978-2-37650-134-3

Prix : 9,90 €

Ouvrage en pré-commande

Du même auteur

Judaïsme, islam et modernités

Parution : mars 2022

Judaïsme, islam et modernités

Yakov Rabkin

Format : 14 x 22
Reliure : brochée
304 pages