Yakov Rabkin

Yakov Rabkin est un historien des sciences et du judaïsme dans ses rapports au sionisme. Ses travaux ont été reconnus par diverses autorités religieuses du judaïsme et de nombreux grands penseurs internationaux tels qu’Edgar Morin, Shlomo Sand, Georges Corm ou encore Noam Chomsky et Joseph Agassi. Ils apportent une contribution décisive dans la compréhension du judaïsme mais aussi du sionisme en tant que détournement du judaïsme à des fins politiques et ses conséquences que ce soit en Palestine que dans le monde.

Yakov Rabkin est né le 29 septembre 1945 à Léningrad en Union soviétique. Chimiste de formation, titulaire d’un doctorat en Histoire des sciences en 1972 à l’Académie des sciences de Russie à Moscou, il quittera l’Union soviétique en 1973. C’est autour de la trentaine qu’il découvrira le judaïsme et cela marquera alors de façon décisive son existence et son travail.

Après son départ d’Union soviétique, il séjourne brièvement à Vienne et en Israël, où il étudie le judaïsme, avant de s’installer à Montréal (Québec) au Canada où il demeure encore aujourd’hui. Il y obtient un poste de professeur à l’Institut d’histoire et de sociopolitique des sciences de l’Université de Montréal. À la disparition de l’Institut, en 1988, il est intégré au département d’histoire à l’Université de Montréal.

Il est membre du CÉRIUM - Centre d’études et de recherches internationales.

En tant qu’enseignant, ses cours et séminaires portaient sur les aspects politiques des religions. Depuis plusieurs décennies, Yakov Rabkin participe à différentes entreprises de rapprochement interreligieux.

Son principal travail porte sur l’histoire contemporaine des juifs et du sionisme, et notamment sur l’opposition juive au sionisme ainsi que les origines et la diffusion du sionisme chrétien.

Son ouvrage le plus connu et le plus médiatisé est effectivement Au nom de la Torah, une histoire de l’opposition juive au sionisme, publié en français par les Presses de l’Université de Laval en 2004. Cette étude offre une analyse de la critique que font de l’État d’Israël plusieurs représentants du judaïsme. Actuellement disponible en plus de quinze langues, il a figuré au Canada dans la sélection pour le Prix du Gouverneur général ainsi que dans celle pour le Prix Hecht en Israël, et a été mis en vedette au Rendez-vous de l’histoire à Blois, France. En 2010, le quotidien japonais Asahi l’a sélectionné parmi les trois livres les plus importants publiés au Japon pendant l’année.

Judaïsme, islam et modernités vient compléter cet ouvrage en approfondissant ce qu’est le judaïsme, quels sont ses rapports avec l’islam et comment la manipulation de la religion par le mouvement sioniste a rendues ennemies deux religions sœurs. Il y développe aussi les relations de ces deux traditions avec les sciences et la modernité.

Polyglotte, Yakov Rabkin est souvent sollicité pour commenter les événements contemporains dans les médias, tant imprimés qu’électroniques, dans le monde entier. Il a également été interviewé pour plusieurs films portant sur l’histoire juive et Israël.

Ses autres travaux traitent de la démodernisation mais aussi des sciences et de l’éducation supérieure comme facteurs des relations internationales et le rôle politique des scientifiques.

Du même auteur

Judaïsme, islam et modernités

Parution : mars 2022

Judaïsme, islam et modernités

Yakov Rabkin

Format : 14 x 22
Reliure : brochée
304 pages